dimanche 9 juillet 2017

Vacances j'oublie tout, plus rien à faire du tout.....

C'est le temps des vacances,
que cette période tant attendue soit  
pétillante, heureuse et déstressante !

Je vous donne rendez-vous plus tard
et d'ici là, profitez en bien !

Siam



vendredi 7 juillet 2017

Je vais beaucoup mieux, merci

Ce mardi matin, secondes injections (7 au total) à la cheville toujours enflammée.  Cette mésothérapie semble faire son effet, fini les sensations "coups de poignard", je sais enfin mettre mon pied au sol sans aucune douleur et je porte des chaussures avec un talon de 5 cm afin que le tendon d'Achille ne soit pas trop tendu (vous suivez ma prose ?).  Un net changement, une cheville moins gonflée et surtout pouvoir trotter, enfin !

Bon c'est pas gagné et au minium 4 séances sont prévues, une éventuelle 5ème se décidera en fonction de l'évolution, mais je n'ai plus peur, j'ai à peine senti les piqûres puisque l'inflammation du départ était atténuée.  Prochaine séance dans une semaine !

Pour ne pas cacher ma joie je me suis offert cette plante : "Echinacea Cheyenne Spirit" aux gammes de tons coordonnées jaune et orange,




ainsi qu'une petite virée à Pairi Daiza.  Je suis restée longtemps près des loutres géantes, originaire d'Amérique du Sud, exterminées en raison de leur magnifique fourrure.  

A voir lorsqu'elles attendent leur repas, toujours à guetter l'arrivée du soigneur et son plat de friandises !  une demi-heure à émettre des cris stridents, à nager comme des folles d'un bout à l'autre du bassin et se calmer enfin en dégustant chacune 4 beaux poissons.



Une petite visite aux koalas, souvent endormis le jour 


et au sol cette petite créature  au nom étonnant  "Potoroo à long nez", (ou kangourou-rat) originaire de l'Est de l'Australie, espèce protégée car menacée par les lapins, la chasse, le renard et les empoisonnements, plutôt nocturne aussi.



Quelques nouvelles "vedettes" au parc

le gorille



le bébé orang-outang
(sorry pour le côté flou de l'image, 
photo prise au travers d'une vitre pas nette avec toutes les traces de doigts des visiteurs)




l'alpaga


Je vous laisse, un peu de travail à la maison et profiter de ce beau temps en sirotant une boisson fraîche en terrasse sous un nouveau parasol, le mien ayant été brisé net la semaine dernière lors d'un fort coup de vent.

Belle journée, beau week-end à tout le monde et mille mercis pour vos mots laissant une trace de votre passage, c'est toujours si motivant à continuer d'écrire et prendre des photos et faire votre connaissance.

A pluche !


Siam

jeudi 6 juillet 2017

La beauté d'une rose : Tuscany

Un vieux gallique de 1596 trône au jardin mais rassurez vous il n'est chez moi que depuis deux ans, on vieillit un peu plus chaque jour d'accord, mais pas à ce point !



Comme son nom le laisse supposer il n'est pas remontant et fleurit de mi mai à mi juin, les roses plutôt plates sont semi-doubles et bien parfumées, comme il se doit pour les anciens.  Planté au fond du jardin dans un sol très drainé, à la limite entre le mien et celui du voisin il a tout l'espace pour grandir, ses branches charpentières sont plutôt fines et droites, bien piquantes aussi ; il est annoncé  125x100 cm mais tout est affaire de taille, il drageonne facilement ce bellâtre !




Je le trouve photogénique flanqué de son coloris bordeaux cramoisi, limite mauve, au centre plus clair avec des étamines dorées mais surtout j'apprécie son port qui ne demande aucun support (quelle joie !) et offre ainsi au regard les belles roses qui font envie.







Je l'ai associé à un grand bouquet de lavande et à une généreuse graminée.  Le tableau fonctionnait bien l'an dernier mais cette année rose et lavande semblent en décalage pour la floraison, je n'ai toujours pas compris pourquoi car en principe les fortes chaleurs sont appréciées des lavandes , donc au lieu d'un ensemble mauve/lavande j'ai eu droit à du mauve/vert tendre, pas choquant du tout d'ailleurs.


Je ne puis vous dire si la rose tient en vase, je n'ai pas le courage d'en couper une seule, du moins tant que l'arbuste ne se sera pas suffisamment développé, d'ailleurs la taille s'est réduite à peu, juste pour dire que le sécateur passait par là.


Son sport, connu sous "Tuscany Superb" semble être un fameux chouchou, moi je me contenterai de l'original, soyons snob !  

Merci à Françoise pour ce beau présent, les roses de ce ton sont un peu rares chez moi.



A pluche !

Siam

mardi 4 juillet 2017

La beauté d'une rose : Acropolis

Une rose tout à fait atypique, avec un je-ne-sais-quoi de sans gène, de spécial, je dirais une 'caméléon" parce que son coloris varie en fonction du temps, plus il fait chaud plus sa robe est claire, à l'inverse sa robe fonce dans des tons vieux roses pour finir par faner vert clair.




Pour certains elle fait "vieillotte" et pour d'autres c'est une petite merveille, je me classe dans la seconde catégorie.    Deux plants sont au jardin à des  endroits différents mais je vais devoir remédier à cela car l'arbuste pour 100 cm de haut ne fait que  40 cm de large, avec le recul j'ai compris que pour avoir un effet superbe il faut au moins 2 exemplaires côte à côte et 3 seraient l'idéal afin d'étoffer ce qui est un peu faiblard en solitaire.





Epanouie la fleur fait 8 cm, n'est pas parfumée et résiste plus qu'honorablement aux intempéries en vous charmant au moins deux semaines, les pétales ne tombant pas facilement il faudra y remédier manuellement.  Je regrette par contre un feuillage sujet au marsonia et parfois rare sur l'arbuste, aussi je taille ce rosier comme un hybride de thé afin de l'étoffer et susciter la venue des feuilles.




En bouquet c'est une championne cette rose qui saura se tenir tel un mannequin sur le podium, le bouquet tient sur la longueur, seuls les coloris pâliront un peu.

Une rose pas facile à marier vu ses coloris, l'arbuste le plus ancien chez moi est sans accompagnante, le second avec un lychnis blanc dont le feuillage vert/gris apporte de la douceur.



C'est une création Meilland 2002, série "Romantica", résistance au froid annoncée à -20°C, elle n'est pas difficile à trouver sur le marché.


Si vous aimez, n'hésitez pas à l'introduire en double exemplaire parmi vos fleurs ou hydrangeas et je pense plus particulièrement à "Rosabel" pour un effet ton sur ton.



A pluche !


Siam

dimanche 2 juillet 2017

Cette période de pluie si bénéfique !

Mon jardin retourne presque en mode "vert", après une semaine de pluies intenses les roses ont déclaré forfait, quelques unes subsistent encore, certaines plutôt bien et d'autres plutôt mal;  le sécateur va devoir couper ce qu'il reste mais ayant déjà nettoyé l'ensemble voilà  15 jours beaucoup de boutons apparaissent, chouette les belles vont recoloniser le jardin.

On fait donc un tour dans cette jungle qui malheureusement ne se prend pas bien en photo.... les rosiers ont pris de l'ampleur et je n'ai parfois plus le recul suffisant pour obtenir le bon cadrage de l'espace.

Sur la terrasse, les graminées s'étoffent, le grimpant "Bienvenue" est au point mort, pas de boutons pour l'instant mais par contre "Rose de Cornouaille" et "Sister Elizabeth" se préparent pour les prochaines semaines.



L'îlot "May-Li" s'en sort plutôt bien grâce aux plantes d'accompagnement et à la beauté de l'hydrangea "Incredible" encore bien timide,



imperturbable le jeune Perovskia prépare sa floraison et les heuchères gardent encore pour quelques semaines leurs belles couleurs printanières car elles fonceront pour offrir un autre spectacle,



enfin le grand bouquet de lychnis "Gardener's World" donne la touche fushia.  


Pour garnir l'espace encore vide j'ai planté des annuelles au ton bleu/ardoise "Cerinthe Major", juste 12 plants qui me permettront d'avoir de nouvelles graines pour l'an prochain. 



Cet espace a été créé voilà un an, il remplace le Cèdre de l'Atlas tombé sous la force du vent en juin 2016.

vue de profil


vue arrière (vers la clôture et l'Ecole communale tout au fond)


  
Comme tout est vert la clôture offre un inévitable spectacle coloré, bien venu en cette période,


j'adore le rosier "Jean Cocteau", sa couleur est tendre et finalement il ne se défend pas trop mal sous la pluie,



"Summer Song" et l'hydrangea paniculata "Prim white" sont bien visibles car "Pretty sunrise" tout proche a été nettoyé, d'habitude c'est lui qui attire le regard.....




Voici un coin du jardin que j'aime enfin, nous l'avons retravaillé la semaine dernière après avoir enlevé "L'Evêque" (si j'adorais la rose je pestais sur la tenue déplorable de ce trop grand arbuste, toujours affalé sur les autres rosiers, notamment sur "Gebrudder Grimm" qui finissait par ne plus fleurir qu'après avoir retaillé l'ecclésiastique), aucun regret, trop de travail et le cafouillis total dans ce coin.  Je n'ai pas remis de rosier mais plutôt une fougère dont j'apprécie le coloris lumineux qui végétait en pot suspendu et deux énormes lavandes pas trop collées les unes aux autres pour leur permettre un bon développement.  Au moins l'espace est clair et de la terrasse je vois enfin le fond du jardin ainsi que les beaux grimpants "Blanc Pierre de Ronsard" et "Purple Skyliner".





Le plus imperturbable de tous les rosiers du jardin est sans conteste "Tequila" qui bien que taillé à 50 cm en mars atteint chaque année en été les deux mètres de haut.  Ses coloris sont surprenants, jaune vif, orange, paille et rose..... il se fiche de la pluie, du soleil et du vent mais avec un nom alcoolique cela ne m'étonne plus !


La clématite "Purpurea plena elegans" enlace tendrement de ses vrilles les rosiers "Isarperle" et "Heavenly pink", j'aime bien ce tableau un peu farfelu qui offre un aspect sauvage.





Au fond du jardin le lychnis et la lavande attendent la venue des crocosmias, le grand perovskia (plus âgé que celui près de May-Li) prend ses aises, je ne pince pas les extrémités car il y a toute la place pour son évolution.



L'hydrangea "Hobergine" à l'aise dans son pot depuis belle lurette commence sa floraison.  Ce printemps je lui ai mis beaucoup d'Alun et j'espère qu'il aura ce superbe ton mauve/prune que j'adore, plus rouge je l'apprécie moins.




"Christopher Marlowe" est encore jeune, quelques roses cette année mais une nette évolution dans le volume de l'arbuste.

Beaucoup de promesses de floraison pour l'hémérocalle "Lake Effect" que j'ai divisée l'an dernier tant elle s'étoffe,




et  "Emmanuelle de la Thyle" qui offre un ton jaune à la fois tendre et fluo, par contre je trouve ses pétales un peu trop fins.




"Alnwick Castle" entame sa seconde floraison



Au fond du jardin nous avons également supprimé deux non remontants pour la même raison que l'Evêque, il s'agit de "Charles de Mills" (dont j'ai toujours détesté le feuillage trop sec et taché ainsi que le port affaissé qui cache toutes les roses) et "Jenny Duval" qui bardée de supports n'a jamais su se tenir, dommage n'est ce pas ?  les roses étaient belles mais j'en ai plus qu'assez du cafouillis,  du travail constant et l'âge aidant il m'indique que je dois cesser les travaux contraignants, place donc pour des nouveaux dont je vous parlerai plus tard car ils doivent encore offrir leurs roses. 


Les rosiers enlevés sont partis dans un autre jardin où ils trouveront l'espace nécessaire à leur épanouissement.  Voici une photo avec quelques nouveaux rosiers (sans fleurs) ainsi que l'hydrangea "Vanille/fraise" que j'ai déplacé l'an dernier (et s'il ne m'offre pas encore cette année son ton fraise je le vire !!!!), ok je reparlerai de cet espace plus tard (comme la terre est belle après la pluie...).

Beaucoup de bourdons au jardin, le voici sur l'ail "Sphaerocephalon" en fleur depuis fin juin.


Je vous souhaite une excellente semaine, il parait que la pluie va cesser pour laisser place au soleil, ici il a tant plu que la terre est saturée mais il n'en est pas de même partout,  que donneront les récoltes aux champs ? wait and see...

A pluche !


Siam